Christel Pigeon, dénicheuse de trésors

  • Bonjour Christel, pouvez-vous nous dire qui vous êtes, en quelques mots ?

Je suis journaliste-auteur-photographe, spécialisée dans le domaine culturel. Cela fait près de 20 ans que j’écris pour des magazines d’art. J’ai travaillé pendant 12 ans au musée des lettres et manuscrits à Paris, j’étais rédactrice en chef du magazine du musée. Et j’ai commencé à écrire des livres sur les manuscrits édités chez Gallimard. J’aime dénicher des informations, insolites si possible,  et raconter des histoires… alors quand on m’a proposé d’écrire un livre que les lieux insolites dans les Yvelines, j’ai dit oui ! Je suis une grande voyageuse aussi, j’aime découvrir les endroits hors des sentiers battus, je partage souvent mes bons plans. Donc faire découvrir des lieux secrets des Yvelines était pour moi une évidence.

  • Quel est votre endroit secret, celui que vous aimez particulièrement, un lieu qui vous parle plus que d’autres ?

J’aime me laisser surprendre par le Désert de Retz, à Chambourcy, un endroit hors du temps. Dans ce jardin anglo-chinois du XVIIIe siècle, le baron de Monville a fait construire 17 fabriques réparties sur les 38 hectares du domaine situé à la lisière de la forêt domaniale de Marly-le-Roy. Lors de la visite guidée (uniquement le samedi sur réservation) qui dure près de 2h, on peut admirer le temple au dieu Pan, dont l’architecture évoque la Grèce et qui était utilisé comme salon de musique. Puis on entre dans la fabrique ou folie la plus célèbre : la colonne détruite qui était la résidence principale de monsieur de Monville. Sur le parcours, on croise aussi une pyramide qui servait de glacière pour conserver les victuailles, une tente tartare utilisée comme salle d’armes et quelques vestiges d’un théâtre et d’une église gothique. Un endroit encore un peu secret à découvrir.

  • Quand vous partez en croisade avec votre tribu, quelle est l’activité que vous nous recommanderiez ?

Découvrir le château de Monte-Cristo un domaine situé sur les hauteurs de Port-Marly, construit par l’écrivain Alexandre Dumas. Ce château Renaissance avec deux tourelles est situé dans un très joli parc aménagé à l’anglaise avec des grottes, des bassins, des rocailles… Il y a même un autre château, plus gothique, qui était le cabinet de travail de l’auteur des Trois mousquetaires. Le salon mauresque au premier étage est époustouflant. Il y a énormément d’activités prévues comme des chasses aux trésors, des enquêtes, des visites théâtrales et musicales…

Quand il fait beau, c’est aussi sympa d’emprunter un des 4 circuits impressionnistes pour marcher dans les pas de  Monet, Pissarro, Renoir ou Sisley. Au XIXe siècle, ils ont plantés leurs chevalets partout pour peindre sur le vif et ont laissés près de 200 toiles, disséminées dans des collections privées et publiques de par le monde. De ces chefs-d’œuvre, plus d’une trentaine a été reproduite dans la rue, en grandeur réelle sur des plaques émaillées, à l’endroit même où les artistes posaient leurs pinceaux. On peut donc admirer un tableau impressionniste du XIXe siècle tout en regardant le paysage actuel… et ainsi comparer ! Parfois rien n’a changé et parfois l’urbanisation a pris le pas sur le paysage champêtre.

  • Une confidence sur vos adresses fétiches ? Où déjeuner, où se poser avec un bon bouquin

Visiter La Hublotière, la première villa Art Nouveau de Guimard, au Vésinet. Conscients de l’importance historique de leur patrimoine, les actuels propriétaires de La Hublotière ou de la Villa Berthe ouvrent gratuitement les grilles de leurs jardins aux visiteurs, tous les étés. Édifiée en 1896 par l’architecte français Hector Guimard, cette maison est de style classique mais avec quelques fantaisies comme une porte d’entrée inhabituellement sur le côté, un toit surmonté d’une terrasse délimitée par des balustrades en fer forgé comme une couronne sur la tête d’un roi, un escalier visible sur la façade arrière intégré dans une tourelle pour un clin d’œil médiéval, un portail pour embellir la rue… et s’installer ensuite dans le parc des ibis avec un bon livre, faire le tour du lac et aller manger une glace sur l’île. On peut aussi finir la journée en allant prendre un thé à la Dinette Café dans le centre du Vésinet.