Une fontaine royale dissimulée en plein cœur de Saint-Germain-en-Laye - Saint Germain Boucles de Seine

Une fontaine royale dissimulée en plein cœur de Saint-Germain-en-Laye
Adresse révélée sur réservation à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine
78100 Saint-Germain-en-Laye

01 30 87 20 63

Il vous faudra pousser une petite porte placée au bas d'un grand mur, pour voir scintiller l'eau de la Fontaine de la Pissotte : un bassin au passé royal

A l’origine de son histoire se trouve au VIe siècle, Sainte Radegonde, jeune princesse de Thuringe, puis épouse de Clotaire 1er, fils de Clovis. Une chapelle dédiée à cette sainte est fondée en 1215 et devient au XVIIIe siècle lieu de pèlerinage. La source à proximité est bientôt appréciée de la cour royale et réputée miraculeuse, ses eaux guérissant les maladies des yeux.

La fontaine porte aussi le surnom « des Pieds Pourris » car, à la période moyenâgeuse, les voleurs étaient condamnés à rester les pieds attachés sous l’eau très froide de la fontaine jusqu’à ce que leurs membres accusent des signes de pourriture.
Au XIIIe siècle, alors que les habitants de Saint-Germain n’avaient pour s’approvisionner que l’eau croupie du rû de Buzot, c’est Guillaume de la Pissotte, l’un des officiers de la reine Blanche de Castille, qui acquit la propriété et la source et donna son nom à la fontaine.

Il mit son eau en faveur à la Cour de France qui résidait à Saint-Germain-en-Laye et la fit clore afin d’en réserver l’usage à la table du roi. Ce privilège fut maintenu de Saint-Louis à Louis XIV.

La tradition perdura même lorsque le Roi Soleil quitta Saint-Germain-en-Laye pour Versailles et l’eau de la source y fut transportée dans des bouteilles en plomb.

Situation

Ouvertures

Toute l'année. Tous les jours.
Uniquement à l'occasion d'événements spécifiques comme les Journées Européennes du Patrimoine.

À ne pas manquer