« Au Vieux Marly », le plus ancien café de Marly-le-Roi

Daniel Guillot, nous a accueillis dans le plus ancien café de Marly-le-Roi, ancienne « Auberge du Vieux Marly ». Cette auberge appartenait à son père André Guillot depuis les années 50. C’est aujourd’hui, le restaurant et salon de thé « Au Vieux Marly ».

A sa tête, sa fille, Isabelle et en salle, sa petite-fille, font tous les jours de cet endroit, un lieu accueillant, cosy. Vous pouvez venir déjeuner, bruncher le dimanche ou déguster une (énorme !) part de gâteau accompagnée d’un thé de leur sélection Dammann Frères.

Le récit d’un marlychois amoureux de son village

C’est au travers du récit de ce marlychois d’origine et de cœur, que nous redécouvrons le vieux village de Marly.

Enfant, il adorait jouer, courir, se balader dans le parc de Marly, connu aujourd’hui comme le Domaine national de Marly. Dans ce parc, il aime notamment le musée du Domaine royal de Marly (anciennement Musée-promenade de Marly-le-Roi Louveciennes) qui a récemment ouvert ses portes.

Il continue d’arpenter les ruelles pavées du centre-ville. Même si ce dernier a beaucoup changé avec les années. Cette Grande Rue avec tous ses restaurants et ses beaux hôtels-particuliers, continue de le fasciner. Sans oublier l’église Saint-Vigor, qui grâce à sa récente restauration révèle de nouveau ses richesses et sa silhouette authentique.

En tant qu’amoureux du 7ème art, Daniel Guillot nous parle également du cinéma Le Fontenelle, récemment rénové, et l’un des rares de la région à diffuser des films en VO.

Des célébrités dans un restaurant de Saint Germain Boucles de Seine

Il nous raconte aussi les anecdotes qui ont forgé la réputation de son restaurant familial. Certains des plus grands personnages du 20ème siècle ont poussé la porte. Des célébrités de la scène théâtrale, littéraire, autant que musicale ou encore politique.

Aujourd’hui encore vous n’êtes pas à l’abri de croiser des personnalités médiatiques…

Il ne vous reste plus qu’à vous installer confortablement, et à attendre, sans pour autant laisser patienter vos papilles !

Les recettes d’Armelle, propriétaire du restaurant Au Vieux Marly

Les galettes de maïs de son grand-père André Guillot

Sa mère les cuisinait souvent à Noël pour accompagner la volaille et elles sont désormais régulièrement (sous différentes formes) au menu du Vieux Marly.

La recette de base est au maïs mais on peut varier les plaisirs (quinoa, potimarron, courgettes etc.) à partir du moment où les proportions de la délicieuse pâte sont respectées.

Ingrédients pour une douzaine de galettes au maïs :

  • 3 œufs
  • 3 CàS de crème fraîche
  • 1 CàS d’huile d’olive
  • 1 CàC de sel
  • 150 g de farine à gâteaux (avec poudre levante incorporée)
  • 50 g de beurre doux
  • 1 boite de 300 g de maïs
  • Quelques tours de poivre du moulin
  • Une pincée de noix de muscade râpée

Fouetter les œufs avec la crème, l’huile d’olive, le sel, le poivre et la muscade. Ajouter d’un coup la farine et bien mélanger.

Mixer grossièrement le maïs et l’ajouter à la pâte.

Faire fondre le beurre jusqu’à obtenir une belle couleur noisette, laisser refroidir quelques instants et ajouter le beurre fondu à la pâte (c’est cette étape gourmande qui fait qu’elles sont si bonnes !!).

Laisser reposer 2h environ.

Faire chauffer une huile neutre dans une poêle (à blinis pour moi), une fois la poêle bien chaude, verser la pâte et cuire à feu doux. Les galettes sont prêtes à être retournées quand de petites bulles apparaissent à la surface et que les contours commencent à être bien cuits.

Les retourner et les laisser dorer de l’autre côté.

Les déguster immédiatement !!

On peut remplacer le maïs par :

  • 2 petites courgettes râpées (bien les essorer une fois râpées pour enlever un maximum d’eau),
  • 300 g de quinoa cuit,
  • 300 g de lentilles corail cuites avec zeste de citron et cumin,
  • 300 g de potimarron ou des patates douces cuits et réduits en purée.

Dans le cas des courgettes ou du quinoa, Armelle ajoute des herbes fraîches (l’équivalent d’une botte car plus il y en a, meilleur c’est !!), 100g de fêta / parmesan / chèvre émietté…. sa formule préférée : courgettes, fêta et ciboulette.